Cerclage : le fil de l’espoir

Aujourd’hui j’ai envie de te parler d’un truc assez particulier, un truc dont tu ignores l’existence, un truc dont tu as peut être déjà entendu parler , ou un truc que tu as vécu.

Le cerclage lors d’une grossesse.

Tu connais pas? C’est que ta grossesse se passe bien & je te souhaite de ne jamais connaitre du coup.

Pendant la grossesse de bébécoeur alors qu’on baignait en plein bonheur la vie nous a fait une farce, une sale farce. 
Lors de ma 2ème échographie le 28 octobre 2014, soit a 22sa, voilà qu’on m’envoie en urgence aux urgences obstétricales. Pourquoi ? Pour un col ouvert à 2cm & raccourci a 6mm avec la poche des eaux engagée dans le col, sans compter sur bébé qui bien sur était proche de la sortie.
Autant te dire que tous ça est un sacré charabia pour moi à ce moment là.

Je vais vite comprendre l’ampleur de ce déploiement de moyens : Si on ne fait rien je vais accouché, c’est aussi simple que ça. Oui sauf qu’à 22 sa et quelques jours bébé ne survivrait pas et surtout on ne réanime pas un bébé ( dans ma maternité) en dessous de 25 sa.
La baffe du siècle.

Je supplie alors le gynécologue chef de la maternité de faire son possible pour me permettre de garder ce bébé le plus longtemps au creux de ce petit bijou, de sentir ses coups, ect.. J’étais alors prête à tout subir pour pouvoir garder ce bébé au chaud. Mon tout petit, mon bébé tant rêvé tant espéré. Pourquoi est ce toujours éphémère la grossesse chez moi ? 

Je suis alors hospitalisée dans le service des grossesses à risques, oui sauf qu’elles sont toutes a plus de 30 sa. Je me sens seule.. je me sens nulle..
Me voilà répertoriée comme MAP Sévère ( menace d’accouchement prématuré) le 30 octobre 2014.

Le gynécologue me propose différentes solutions : 

  1. Un traitement a base de progestérone : pas sur que ça marche
  2. Un cerclage parachute comme il a nommé ça
  3. ne rien faire

Tu l’aura compris la 3ème proposition il aurait pu l’avaler et s’étouffer avec hein.
J’ai donc opter pour le cerclage. Oui mais c’est quoi ?
« C’est un fil qu’on va poser sur votre col pour le tenir au maximum fermé et empêcher l’accouchement ». Ok. « Mais ce n’est pas sans risque vu que la poche des eaux est engagée dans votre col, à la pose du cerclage il y a le risque de rompre la poche des eaux, et on ne pourra donc pas réanimer votre bébé ». Voilà les paroles qui résonnent encore dans ma tête 2 ans après. 

J’ai donc été cerclé le 31 octobre, au bloc obstétricale , pendant que certaines accouchaient, moi je priais pour que ce bébé s’accroche. Je me souviens avoir été endormie par rachianesthésie, je me souviens aussi avoir entendu tout le bordel de bruit avec des instruments en métal qui se cogne entre eux, je me souviens avoir fait visiter l’intérieur de mon vagin/utérus à toute la maternité vu le nombre de personnes qui entraient dans ce bloc. Et je me souviens aussi surtout avoir paniquée pendant de longues minutes en sortant du bloc parce que je ne sentais plus mon bébé bouger.. Je me souviens revenir sur mon brancard dans ma chambre en pleurs , et je me souviens du regard de mon homme en me disant « alors c’est fini il est mort le bébé » alors que non tout s’était bien passé, mais c’était des pleurs de peur, de soulagement, d’inconnu , des pleurs quoi.

Bref je suis ressortie 3 jours après avec pour consignes rester coucher pendant 14 semaines , mais genre coucher coucher hein, je n’avais droit de me lever que pour faire pipi et me doucher. Je mangeais coucher, je faisais tout coucher. Sans préciser que j’avais interdiction d’être constipée et de pousser , c’est un détail non négligeable hein.

J’ai nommé alors mon petit bout de bébé « superman », c’était un warrior, ensemble on allait abattre des montagnes, et surtout aller au bout. J’ai eu des moments de doutes, des moments de peur, j’ai fais 1 millions 500 milles aller retour à la mat pour contractions douloureuses, ou suspicion de fissure de la poche, ect ect. 
On devait éviter les contractions qui tire sur le cerclage et du coup abime le col. 
Bref grossesse chaotique pathologique.

Mon homme & ma maman ont géré , ils ont géré la maison , les repas, les courses, les achats pour bébé quand même, ils ont tout géré. Ensemble on était fort !

Durant 14 semaines j’ai eu des contractions douloureuses, mais pendant 14 semaines on m’a dit « non madame on vous enlève le cerclage a 37 sa », contradictoire quand on n nous demande de ne pas avoir de contractions pour ne pas abimer le col. 

Bref 6 février 2015 : 37 sa , j’ai vaincu , pardon , on a vaincu les 14 semaines d’alitement strict. Je savais que ce bébé serait fort et battant. Je savais qu’on y arriverai, j’avais confiance en lui. On m’enlève ce foutu cerclage. Un semblant de travail commence, on me met en salle de naissance, et au bout de 8h plus rien, plus aucunes contractions. Serait ce une blague ? 
Je suis donc rentrée chez moi. J’ai redécouvert les rayons de tous les supermarchés, tu te rends pas compte mais 14semaines privé de vie extérieur a ton lit ou ton canapé, bah quand tu vois une bouteille de coca dans le rayon d’intermarché t’es ultra contente quoi.

J’ai du coup tout fait pour accouché, mais alors tout !! Tisanes multiples , homéopathie, exercices , courir dans les champs, escaliers, câlins ,manger épicé, tout tout tout… Il avait décidé de ne plus sortir .. je lui avais tellement dit de ne pas sortir avant la fin que du coup bah il m’a pris au mot. 
C’est un bébé ponctuel que j’avais conçu, il est né le jour du terme. 

Bref tout ça pour dire que cette deuxième grossesse je sais que je vais devoir repassé par un cerclage, mais préventif pour le coup, et ce vers 15sa. 

Mais bizarrement j’ai peur.. je suis angoissée ..

Je me demande comment je vais géré ce cerclage sachant que le premier a tenu jusqu’au bout.. C’est bizarre en faite. 
Je me demande comment je vais géré l’hospitalisation sans mon premier bébé, je me demande si ça va aller, je me pose milles et une questions. Plus on avance et plus c’est compliqué de faire face à cet épreuve. 

J’ai rendez vous le 17 février avec le gynécologue , j’ai confiance en lui, j’ai hâte d’être fixé et d’en savoir plus mais j’ai peur.

A toutes les femmes ayant une béance du col, ayant vécu un cerclage, faites vous confiance , faites confiance à ce bout de bébé. Vous êtes extra.

 

Cet article n’a peut être aucune forme mais il est écrit avec le coeur et des larmes, même 2 ans après ça reste douloureux.

 

Publicités

4 réflexions sur “Cerclage : le fil de l’espoir

  1. Superbe récit !
    J’en suis à mon 3eme cerclage et je sais à quel point ce petit fil nous rend service. Il y’a des moments de doute mais ce petit coup de pouce nous rappelle qu’il est là pour nous aider à arriver au bout.
    Mais je n’ai pas eu ta chance.. j’ai connu le cerclage après avoir perdu un bébé, mon 1er fiston, à 25 sa, pour cause de béance de col.
    En tout cas je te félicite pour ton courage ! Bravo!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s