5 aout 2017 : mon accouchement éprouvant

2 mois après mon accouchement voilà le temps qu’il m’a fallu pour « digérer » ce dernier accouchement , mon dernier bébé.

Tout a commencer par le retrait du cerclage le 28 juillet 2017. Retrait douloureux , suivi de contractions régulières très douloureuses. Un col immédiatement dilaté à 2cm après retrait. Le filou! Comme quoi il m’aura bien été utile pendant toute la grossesse..

Après 2 heures de monitoring, me voilà ressorti , déçue j’avoue. Mais maintenant c’est à bebe de décider. Je rentre chez moi tant bien que mal accompagné de papoule. Vers 17h plus de contractions , je décide alors d’arracher mes patates , bah quoi? Je suis libre maintenant 🙈 et ça n’aura rien fait !

La semaine qui suit des contractions douloureuses régulières sur 1 ou 2 heures puis plus rien. Faux départ je le sais.

Puis le vendredi 4 août, soit 1 semaine après retrait du cerclage, le matin je ne me sens pas comme d’habitude ( prémice ?), je suis trop en forme. Beau papa avait oublié de rentrer un sceau de peinture de 25kg j’ai eu la bonne idée de le rentrer toute seule comme une grande 😅, et puis aussi de faire le tour de la ville avec mon fils infecte parce que je ne veux pas lui acheter tous les tracteurs du magasin de jardinage 🤦🏼‍♀️

Mon cher et tendre est rentré vers 18h le soir et me propose d’aller dans la piscine pourquoi pas hein vu les contractions que j’ai.. puis d’aller au restaurant.. soyons fou ! Oui mais ce qu’il ne sait pas c’est qu’à partir de 20heures les contractions que j’avais depuis le matin étaient douloureuses ET régulières toutes les 10 minutes , pas toutes les 8 ou 12 hein non 10 minutes pétante ! Je veille la montre discrètement.. nous sommes rentrés vers 22h.. j’avais de plus en plus mal.. spasfon , bain je tente .. le bain a accélérée les contractions.. elles étaient toutes les 4 minutes .. puis toutes les 2 minutes.. c’est alors vers 1heure du matin que j’ai décider d’aller rendre visite à la maternité après avoir fait venir ma soeur qui était en alerte rouge au cas où on doive partir.. Sachant qu’à Kelyan entre le début des contractions et l’accouchement il n’y a eu que 5heures d’écoulé j’avoue que j’avais peur!

Arrivée à la maternité à 1h30, j’avais mal mais j’hurlais pas la mort, je gérais bien. Une sage femme me prend de suite en charge en me disant « vous avez la tête d’une dame qui va accoucher » je ne savais absolument pas qu’il y avait des têtes à accoucher ou non 😅

Bref ! Monito puis 30 minutes plus tard elle revient toute contente et me dit «  on passe en salle de naissance » col à 3cm, j’étais choquée , j’étais pas prête moi même si au fond je le sentais je n’étais pas convaincue puisque j’hurlais pas de douleurs , j’avais mal mais ça allait quoi. J’ai pas voulu la peri en vu de mon accouchement sans peri et puis j’étais fière de voir comment je gérais ( pour le moment!).

Les heures passent .. et mon col s’est bloqué à 4 cm a cause d’un bourrelet de cicatrisation de cerclage ! Les contractions étaient ultra douloureuses et on me refusait la peri à cause de ce foutu bourrelet. J’ai marché ! Marche marche pendant que papoule dormait, fais des squats , un bain , rien ne me soulageait. 8h changement d’équipe on me dit on va voir si on vous renvoie pas chez vous .. je suis devenue folle ! Hors de question pour moi de repartir le travail était lancé !

Vers 10h30 le 5 aout , col à 5 avec ce bourrelet effacé ! Youhouuu.. ils allaient accélérer le travail avec un mini déclenchement .. je demande donc la peri j’en peux clairement plus.. je suis épuisée et ne sait si j’arriverai à pousser .. je vous passé les malaises & vomissements hein 14h00 col à 6 on me perce la poche ( non sans mal!) .. 14h30 col à 8, mais la peri fonctionne plus .. au secours je crois mourir et perdre mes entrailles , je la sens descendre ça pousse .. 15h je dis à chéri « appelles les faut que je pousse la », je pleure j’ai mal je cri je lui brise la main .. l’auxiliaire comprend pas que la peri ne fonctionne plus.. je suis à filiation complète elle est la ! 15h20 je commence à pousser , j’ai mal je sens tout mon bebe me guide dans mes poussées , on fait le chemin ensemble je visualise chacun de ses mouvements vers la sortie.. 15h25 je l’attrape et la pose sur moi.. mon bébé on la fait.. ce fut long douloureux et intense mais quel accouchement !

Talya , ce doux prénom que nous a soufflé ton frère .. tu es belle , tu es douce , tu cherches déjà mon sein ..

Ton papa est éblouie par ta beauté 😍 il est tout ému je l’ai rarement vu aussi ému .. ça doit être la 2 eme fois d’ailleurs , la première était à la naissance de ton grand frère.

Il me tardait maintenant de voir mon grand .. mon premier bebe , et la rencontre a eu lieu vers 19h lorsque je suis enfin montée en chambre..

Moment moins sympa : l’hémorragie de la délivrance et les sutures sans peri 😭😰 bref passons ! J’admire cette petite beauté ma princesse 😍

La sage femme qui m’a accoucher me dit en fin d’accouchement « vous êtes mon premier accouchement diplômé » 😰😅 heureusement que je ne l’ai pas su avant la pauvre je l’ai traumatisée 😂

Bref bref bref ma poupée a maintenant ( déjà!) 2 mois .. le temps file ! C’est une poupée accrochée au sein de sa mère aussi calme et douce que moi ( humour 😜 ) , elle est parfaite quoi !

Je suis toute émue de poser ça la ! Et je crois que je ne remercierai jamais assez le gynécologue qui a sauvé mes 2 bébés .. celui qui m’a permis de les avoir auprès de moi aujourd’hui.. celui qui m’a cerclé , décerclé mais aussi accouché pour les 2..

Bon vous l’aurez compris nostalgie , émotions & amour sont ici.. et si je devais revivre cet accouchement je signe même si j’en ai clairement ch**é!

[ désolé pour le pavé 🙈🙄 ]

Publicités

[ Grossesse ] Le bout du tunnel 🌺

Je n’ai quasiment pas écrit sur le Blog pendant toute ma grossesse .. par choix, ou manque de temps et d’envie ..
Aujourd’hui nous sommes le 21 juillet il est 00h04 .. je suis à 35sa+3.. Le retrait du cerclage approche mais je n’ai pas de date précise …

Nous sommes suspendu à mes contractions et mes ressentis.. ca pourrait arriver à tout moment.. 

et voila que j’en ai marre.. je m’en veux d’en avoir marre Comme ca , Mais toutes ses douleurs rendent mon quotidien horrible. Je suis Seule Avec BébéCoeur , papa étant en déplacement du lundi au samedi apres midi.. je suis seule à gérer la maison, ma grossesse , et mon fils.. étant cerclée quand on me dit de lever le pied je ris sournoisement.. comment lever le pied étant seule ?! 

Je m’occupe aussi ( de ce que je peux ) de ma maman qui s’est fait operer de l’épaule droite et ne peut donc rien faire.. 

alors oui je suis fatiguée , je suis parfois à bout de nerfs .. Mais c’est surtout toutes ses contractions douloureuses , et des tiraillements dans mon col qui m’épuisent .. J’ai peur que mon col lache .. que le cerclage pete ! Et là ca sera mon plus gros échec.. chaque passages aux Wc est une angoisse , « y a t’il du sang? » 

je compte les jours jusqu’au retrait .. le gyneco lors de ma dernière visite aux urgences m’a dit « retrait entre 36 et 37 sa  » je prie pour qu’il me l’enleve fin juillet et non debut aout.. c’est psychologique .. debile peut être pour Vous Mais 4 jours de plus c’est dur à avaler pour moi.. Je voudrais plus que Tout que Papoule soit présent , j’aurai besoin de force et de courage.. le retrait c’est de loin une partie de plaisir .. j’en garde un souvenir douloureux de ma première expérience …

Alors oui je vois le bout du tunnel .. je suis en fin de grossesse et j’ai probablement fait le plus gros Mais b***el que c’est long maintenant.. et je voudrais plus que Tout pouvoir serrer mon bebe dans les bras , nous voir réuni tous les 4.. et etre comblée ! 

Ne plus être gênée pour manger , pour m’assoir , pour me lever du lit , pour marcher .. bref si vous croisez une femme enceinte se tenant la minette et Avec une dégaine de pinguin croisé Avec un canard c’est moi hein.. 

Je voudrais profiter des ses derniers moments de grossesse ou nous ne faisons qu’un Mais les douleurs et le manque de mobilité me mine le moral.. je sais que je vais être nostalgique de ce bidou , qu’il ma me manquer .. et je m’en veux de vouloir en finir avec cette grossesse pourtant si belle à côté de celle de BébéCoeur.. Mais voila c’est Comme ca .. 

Désolé pour cet article plaignant.. Mais crotte hein faut aussi dire les choses telles qu’elles le sont … et merci à vous toutes de me suivre et me soutenir au quotidien ❤️🙏🏻




Cerclage : le fil de l’espoir

Aujourd’hui j’ai envie de te parler d’un truc assez particulier, un truc dont tu ignores l’existence, un truc dont tu as peut être déjà entendu parler , ou un truc que tu as vécu.

Le cerclage lors d’une grossesse.

Tu connais pas? C’est que ta grossesse se passe bien & je te souhaite de ne jamais connaitre du coup.

Pendant la grossesse de bébécoeur alors qu’on baignait en plein bonheur la vie nous a fait une farce, une sale farce. 
Lors de ma 2ème échographie le 28 octobre 2014, soit a 22sa, voilà qu’on m’envoie en urgence aux urgences obstétricales. Pourquoi ? Pour un col ouvert à 2cm & raccourci a 6mm avec la poche des eaux engagée dans le col, sans compter sur bébé qui bien sur était proche de la sortie.
Autant te dire que tous ça est un sacré charabia pour moi à ce moment là.

Je vais vite comprendre l’ampleur de ce déploiement de moyens : Si on ne fait rien je vais accouché, c’est aussi simple que ça. Oui sauf qu’à 22 sa et quelques jours bébé ne survivrait pas et surtout on ne réanime pas un bébé ( dans ma maternité) en dessous de 25 sa.
La baffe du siècle.

Je supplie alors le gynécologue chef de la maternité de faire son possible pour me permettre de garder ce bébé le plus longtemps au creux de ce petit bijou, de sentir ses coups, ect.. J’étais alors prête à tout subir pour pouvoir garder ce bébé au chaud. Mon tout petit, mon bébé tant rêvé tant espéré. Pourquoi est ce toujours éphémère la grossesse chez moi ? 

Je suis alors hospitalisée dans le service des grossesses à risques, oui sauf qu’elles sont toutes a plus de 30 sa. Je me sens seule.. je me sens nulle..
Me voilà répertoriée comme MAP Sévère ( menace d’accouchement prématuré) le 30 octobre 2014.

Le gynécologue me propose différentes solutions : 

  1. Un traitement a base de progestérone : pas sur que ça marche
  2. Un cerclage parachute comme il a nommé ça
  3. ne rien faire

Tu l’aura compris la 3ème proposition il aurait pu l’avaler et s’étouffer avec hein.
J’ai donc opter pour le cerclage. Oui mais c’est quoi ?
« C’est un fil qu’on va poser sur votre col pour le tenir au maximum fermé et empêcher l’accouchement ». Ok. « Mais ce n’est pas sans risque vu que la poche des eaux est engagée dans votre col, à la pose du cerclage il y a le risque de rompre la poche des eaux, et on ne pourra donc pas réanimer votre bébé ». Voilà les paroles qui résonnent encore dans ma tête 2 ans après. 

J’ai donc été cerclé le 31 octobre, au bloc obstétricale , pendant que certaines accouchaient, moi je priais pour que ce bébé s’accroche. Je me souviens avoir été endormie par rachianesthésie, je me souviens aussi avoir entendu tout le bordel de bruit avec des instruments en métal qui se cogne entre eux, je me souviens avoir fait visiter l’intérieur de mon vagin/utérus à toute la maternité vu le nombre de personnes qui entraient dans ce bloc. Et je me souviens aussi surtout avoir paniquée pendant de longues minutes en sortant du bloc parce que je ne sentais plus mon bébé bouger.. Je me souviens revenir sur mon brancard dans ma chambre en pleurs , et je me souviens du regard de mon homme en me disant « alors c’est fini il est mort le bébé » alors que non tout s’était bien passé, mais c’était des pleurs de peur, de soulagement, d’inconnu , des pleurs quoi.

Bref je suis ressortie 3 jours après avec pour consignes rester coucher pendant 14 semaines , mais genre coucher coucher hein, je n’avais droit de me lever que pour faire pipi et me doucher. Je mangeais coucher, je faisais tout coucher. Sans préciser que j’avais interdiction d’être constipée et de pousser , c’est un détail non négligeable hein.

J’ai nommé alors mon petit bout de bébé « superman », c’était un warrior, ensemble on allait abattre des montagnes, et surtout aller au bout. J’ai eu des moments de doutes, des moments de peur, j’ai fais 1 millions 500 milles aller retour à la mat pour contractions douloureuses, ou suspicion de fissure de la poche, ect ect. 
On devait éviter les contractions qui tire sur le cerclage et du coup abime le col. 
Bref grossesse chaotique pathologique.

Mon homme & ma maman ont géré , ils ont géré la maison , les repas, les courses, les achats pour bébé quand même, ils ont tout géré. Ensemble on était fort !

Durant 14 semaines j’ai eu des contractions douloureuses, mais pendant 14 semaines on m’a dit « non madame on vous enlève le cerclage a 37 sa », contradictoire quand on n nous demande de ne pas avoir de contractions pour ne pas abimer le col. 

Bref 6 février 2015 : 37 sa , j’ai vaincu , pardon , on a vaincu les 14 semaines d’alitement strict. Je savais que ce bébé serait fort et battant. Je savais qu’on y arriverai, j’avais confiance en lui. On m’enlève ce foutu cerclage. Un semblant de travail commence, on me met en salle de naissance, et au bout de 8h plus rien, plus aucunes contractions. Serait ce une blague ? 
Je suis donc rentrée chez moi. J’ai redécouvert les rayons de tous les supermarchés, tu te rends pas compte mais 14semaines privé de vie extérieur a ton lit ou ton canapé, bah quand tu vois une bouteille de coca dans le rayon d’intermarché t’es ultra contente quoi.

J’ai du coup tout fait pour accouché, mais alors tout !! Tisanes multiples , homéopathie, exercices , courir dans les champs, escaliers, câlins ,manger épicé, tout tout tout… Il avait décidé de ne plus sortir .. je lui avais tellement dit de ne pas sortir avant la fin que du coup bah il m’a pris au mot. 
C’est un bébé ponctuel que j’avais conçu, il est né le jour du terme. 

Bref tout ça pour dire que cette deuxième grossesse je sais que je vais devoir repassé par un cerclage, mais préventif pour le coup, et ce vers 15sa. 

Mais bizarrement j’ai peur.. je suis angoissée ..

Je me demande comment je vais géré ce cerclage sachant que le premier a tenu jusqu’au bout.. C’est bizarre en faite. 
Je me demande comment je vais géré l’hospitalisation sans mon premier bébé, je me demande si ça va aller, je me pose milles et une questions. Plus on avance et plus c’est compliqué de faire face à cet épreuve. 

J’ai rendez vous le 17 février avec le gynécologue , j’ai confiance en lui, j’ai hâte d’être fixé et d’en savoir plus mais j’ai peur.

A toutes les femmes ayant une béance du col, ayant vécu un cerclage, faites vous confiance , faites confiance à ce bout de bébé. Vous êtes extra.

 

Cet article n’a peut être aucune forme mais il est écrit avec le coeur et des larmes, même 2 ans après ça reste douloureux.